Logo AQPER - Association québécoise de la production d'énergie renouvelable

L'Hebdo du St-Maurice

31 mars 2015 - Politique énergétique: des échanges fructueux à Shawinigan. Au terme de la deuxième journée de consultation qui s’est déroulée lundi au Centre des arts de Shawinigan, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand s’est dit satisfait des échanges et des propositions qui ont été avancées, tant par les experts que par les citoyens.


«Le Québec jouit d’une position unique en Amérique du Nord avec une production d’électricité à 99 % propre et renouvelable. Ses différentes filières sont réputées pour émettre peu de GES, ce qui contribue au bon bilan du Québec en matière environnementale.»

«À l’heure où plusieurs juridictions se questionnent sur leur modèle énergétique, le Québec, quant à lui, se positionne comme un leader des énergies renouvelables, ce qui contribue au développement économique et profite aux communautés locales», a indiqué M. Arcand.

Quatorze experts en matière d’énergie renouvelable du Québec et de l’étranger ont présenté leur vision, exprimé leur opinion, fait connaître leur expertise et formulé des suggestions pour répondre aux principaux enjeux énergétiques qui concernent le Québec.

14 experts et plus de 200 citoyens participants
Ils ont également échangé sur les différents enjeux avec les acteurs clés qui étaient sur place. Près de 200 personnes étaient présentes pour faire valoir leur point de vue sur les énergies renouvelables, sans compter que des internautes des quatre coins du Québec ont suivi les travaux par la webdiffusion en direct et ont réagi sur les blogues ou sur les réseaux sociaux.

Au cours de la journée, deux thèmes ont été abordés. En matinée, il a d’abord été question de la bioénergie et des sources de chaleur, alors qu’en après-midi, les discussions ont porté sur le thème des enjeux liés à la consommation, à la production et, plus généralement, à la gestion de l’électricité renouvelable québécoise.

Rappelons que deux autres rendez-vous sont prévus, notamment une table d’experts «hors-série» sur le sujet de la décarbonisation des transports terrestres qui aura lieu le 24 avril prochain à Montréal. La troisième et dernière table d’experts, suivie d’une soirée de consultation publique sur le sujet des hydrocarbures, aura lieu en juin 2015, à Québec.

Politique énergétique du Québec 2016-2025
La démarche adoptée pour donner au Québec une nouvelle politique énergétique consiste à développer une compréhension commune des défis et des possibilités, à dégager des consensus, de même qu'à proposer des orientations générales et des engagements concrets.

La nouvelle politique énergétique vise à permettre au Québec de s’inscrire dans un contexte énergétique et économique mondial en pleine mouvance, d’accroître son leadership en matière d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique et d’innovation technologique, de mettre en valeur de façon responsable l’ensemble de ses ressources et son patrimoine commun, en plus de poursuivre le développement d’une économie à faible empreinte carbone.

Tous les événements en lien avec la politique énergétique 2016-2025 seront carboneutres, c’est-à-dire que les participants sont invités à minimiser les émissions liées à leurs déplacements en utilisant, dans la mesure du possible, des transports collectifs ou à faible émission.

L’ensemble des émissions résiduelles seront estimées et compensées au moyen d’achat de crédits carbone provenant d’initiatives reconnues en matière de séquestration du carbone.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web www.politiqueenergetique.gouv.qc.ca

Pour voir l'article dans son contexte original, cliquez ici.

Propulsé par memboGo