• English
Logo AQPER - Association québécoise de la production d'énergie renouvelable

(16 août 2016 - L’Association québécoise de la production d’énergie renouvelable (AQPER) a profité de la commission parlementaire chargé d’étudier le projet de loi 106 concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 pour féliciter le gouvernement d’avoir créé Transition énergétique Québec (TEQ) et de lui avoir confié le mandat de coordonner les actions de tous les acteurs gouvernementaux, de rassembler les industriels et les représentants de la société civile afin d’assurer le suivi de toutes leurs actions et de garantir l’atteinte des cibles que nous nous sommes fixées collectivement.

« Avec une approche collaborative et concertée, en se dotant de mécanismes de suivi et d’indicateurs de performance rigoureux, l’AQPER est convaincu que Transition énergétique Québec sera en mesure de réaliser avec succès cette nécessaire transition », a déclaré Jean-François Samray, président-directeur général de l’AQPER.

L’AQPER suggère entre autres d’instaurer un mécanisme de suivi annuel qui permette de recadrer les actions de TEQ en fonction des résultats intermédiaires obtenus. Elle propose aussi l’introduction de cibles par filières qui seraient un signal fort de marché. L’AQPER souhaite enfin que Transition énergétique Québec devienne une partie prenante active du portail gouvernemental Données Québec et y rende disponibles, sous format ouvert, toutes les données présentement colligées par les différents acteurs en énergie et en efficacité énergétique au Québec. Finalement, l’AQPER a fait valoir l’importance que le comité des parties prenantes proposé devienne un lieu d’échange et de débat permanent entre tous les intervenants des milieux liés à cette transition.

Daniel Giguère, président du ca de l’AQPER, a tenu à rappeler l’ampleur du défi à relever et l’importance d’agir rapidement. « Chaque tonne de GES réduite aujourd’hui aura un impact plus grand qu’une tonne réduite dans cinq ou dix ans. D’autre part, au-delà de l’enjeu climatique, une politique de transition énergétique des énergies fossiles vers les énergies renouvelables est essentielle sur le plan économique. D’importantes retombées pour le Québec sont attendues tant en termes de balance commerciale, de compétitivité, de croissance que de création d’emplois et la création de TEQ est une étape importante pour bénéficier de ces retombées », a-t-il conclu.

Télécharger le mémoire de l’AQPER

Propulsé par memboGo